Tour pour l’Afrique – Visitez les profiteurs!

Deutsch hier English here

Rallye à vélo contre la „Conférence du G20-Afrique“

Vendredi 9 Juin à partir de 16h
Départ: devant Bayer. Müllerstrasse 178 (Wedding)
Etapes: REWE, Deutsche Bank et KFW, H&M, Tableau de commémoration en souvenir de la conférence de Berlin 1884/85, BMZ.
Arrivée: Oranienplatz

Visite chez Bayer et autres profiteurs tels que les institutions qui sont entre-autre responsables de la destruction de l’agriculture paysanne en Afrique. Nous donnerons avec exemples à l’appui des informations sur leur rôle.

Ils devraient avoir honte!
Du 12 au 13 Juin le gouvernement allemand invite à Berlin à une „Conférence de partenariat Afrique-G20“. Déjà en 1884/85 avait eu lieu à Berlin une conférence sur l’Afrique. A l’époque les grandes puissances prétendaient vouloir l’abolition de l’esclavage et la „civilisation“du continent. En réalité, la conférence représentait pour elles une étape importante pour imposer leurs intérêts commerciaux et départager définitivement l‘ Afrique en colonies.
Aujourd’hui les anciennes puissances et certaines des nouvelles proclament un partenariat basé sur un développement durable et la lutte contre les causes de la migration. En réalité , il s’agit pour elles de servir les intérêts des grands groupes industriels. Ainsi, ils coopèrent même avec des élites dictatoriales et corrompues.
Ce qui compte pour les puissances européennes, c’est de repousser les frontières de la forteresse européenne à l’intérieur de l’Afrique.
Mais le ministre allemand du développement fait retentir sa proposition de „Plan Marshall“ pour l’Afrique comme un „Nouveau partenariat pour le développement, la paix et l’avenir“.
Nous en avons assez de cette hypocrisie!

A qui va profiter le développement?
Les grands groupes de produits agro-alimentaires et chimiques sont attirés par un énorme marché en pleine croissance en Afrique. La „révolution verte“ et le „libre échange“ doivent être accélérés. Depuis plusieurs années les états riches, main dans la main avec les grands groupes industriels dans des PPPs (Partenariats Publiques Privés), favorisent cette évolution, par exemple dans le cadre des „Centres d’innovation verte“. Pour maintenir la pression sur les gouvernements africains, sont organisées diverses rencontres dans le cadre de la présidence du G20 allemand.
Le groupe Bayer Crop Science, au cours des dernières années, a considérablement augmenté la vente de pesticides en Afrique.
Il s’agit de continuer à promulguer une agriculture industrielle de grandes surfaces. Selon Bayer: “ Ce n’est pas avec des petits paysans que l’on peut faire une révolution verte“. Les petits paysans sont expulsés de leurs terres, au profit de projets gigantesques. Sur tout le continent, on assiste à un phénomène massif de spoliation des terres. Les semences paysannes doivent disparaître et être remplacées par des semences hybrides et des variétés génétiquement modifiées . Plus que d’autres, Monsanto est, depuis des années, actif dans les techniques génétiques et fortement encouragé, par exemple, par le PPP “Alliance nouvelle pour la sécurité alimentaire“.

Et parler de„libre“échange!
Déjà depuis plus de 15 ans l’Union Européenne négocie avec de nombreux gouvernements africains les “Accords de Partenariat Economiques“(APE). Ici aussi il est question de partenariat! Dans le cadre de cet accord de libre échange, l’UE aspire à faire avancer la libéralisation des marchés africains. A force de suppressions successives des droits de douane, le dumping agraire de l’UE vers l’Afrique va continuer à augmenter et y ruiner l’agriculture. Déjà maintenant la logique de croissance capitaliste favorise l’export de produits agricoles. Grâce aux subventions agraires les produits exportés vers l’Afrique tels que céréales, viande, lait y sont vendus moins cher que les produits régionaux. Ainsi en Afrique d’autres marchés locaux seront ruinés, et donc davantage de producteurs seront privés de leurs ressources de base et contraints à la migration.

Il nous faut l’empêcher. Il faut renforcer la résistance. Ici comme en Afrique.
Ce modèle agraire est un désastre!

Soutenir l’agriculture paysanne!
Jusqu’à présent, en Afrique les cultivateurs produisent essentiellement de petites quantités pour leurs propres besoins et pour les marchés locaux et régionaux. Et c’est très bien ainsi!
Au moins depuis le rapport agraire mondial présenté en 2008 par des chercheurs, des activistes et des représentants d’entreprises, la légende de la supériorité de l’agriculture industrielle est démentie. Le rapport plaide clairement en faveur de l’agriculture paysanne au niveau mondial.

Colère et résistance
Ces dernières années, la résistance s’accroît en Afrique. Des mouvements de petits paysans luttent dans divers pays autant contre les APE que contre une industrialisation de l’agriculture menée par les multinationales. Au Burkina Faso, avec succès: Monsanto y a été forcé de suspendre ses vastes cultures de coton génétiquement modifié. La baisse du rendement et de la qualité des récoltes sur plusieurs années a poussé la population à chasser Monsanto du pays.

– Pas d’expansion de l’industrie agro-alimentaire: Nulle part!
– Soutien de l’agriculture écologique et des petits paysans!
– Souveraineté alimentaire à la place du libre échange!
– Pour la libre circulation des personnes et une vie librement choisie!

Le rallye a lieu dans le cadre de la semaine d’action à Berlin contre la conférence de partenariat G20-Afrique.

Pour plus d’informations
Blog des journées d’action: wirsindwuetend.blogsport.eu
Afrique Europe Interact: afrique-europe-interact.net
La Via Campesina: viacampesina.org
Weltagrarbericht: www.weltagrarbericht.de

Les amies du 17 Avril
Afrique Europe Interact

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.